Les Travaux Et Réalisations 2018

VOIRIE :

-La réfection de la place J. Cavalli de l’angle de l’église (en face du salon de coiffure) à la Mairie a été effectuée cette année. Un aménagement avec accès PMR (personnes à mobilité réduite) a également été réalisé afin de faciliter l’accès à l’agence postale communale.

L’équipe municipale a procédé, comme les années précédentes, à la corvée d’enrobé tiède afin d’entretenir nos voies communales.

-Suite au déclassement du hameau les Morelles en agglomération de la commune, une rencontre avec les services du Département a eu lieu début janvier afin d’identifier les aménagements à prévoir afin d’améliorer la sécurité notamment des piétons. La réalisation de deux ralentisseurs a ainsi été validée. Lors de notre dernière rencontre avec les services du Département, il a été question de la réfection de la RD 246 entre Epinouze et Lapeyrouse, prévue en avril 2019. Du fait de ces travaux, il nous a paru plus logique de reporter la réalisation de nos aménagements afin que ces deux projets qui concernent le même tronçon de voirie se fassent en même temps.

– La commission voirie a recensé la signalétique à remettre en état ou à ajouter sur nos voies communales. Compte tenu du nombre de panneaux concernés, il a été décidé d’effectuer ces travaux en plusieurs tranches. Pour 2018 étaient concernés : les Brosses, Boisvieux, La Croix Rousse et Montanay. Trois devis avaient été reçus pour un ajout de panneaux signalétiques ou un remplacement. Le conseil municipal a décidé à l’unanimité de retenir l’offre de SIGNAUX GIROD. Un complément de commande pour des numéros de rue et de la peinture pour le marquage au sol a également été réalisé.

La livraison des panneaux et leur installation ont été effectuées en fin d’année. S’en suivra le marquage au sol (stops, passages piétons…) qui sera assuré par les agents techniques à l’aide du matériel mis à disposition par le CCPDA.

– Un aménagement de carrefour hameau des Brosses a également été réalisé afin de réduire la vitesse : il concernera les intersections de la Rte des Perdrix avec Le Ch. Du Rafour, et la Rte de la Maison Blanche avec la pose de 2 panneaux « stop ».

-Sentier piétonnier : les travaux d’élagage permettant la liaison entre la Route de Fayaret et le Chemin de Dardoche ont été effectués par l’équipe municipale.

– Suite au raccordement électrique allant des Brosses à Beaurepaire, effectué l’an dernier par ENEDIS le long de nos voies communales, nous avons constaté une dégradation de la chaussée particulièrement sur la Route de Fayaret. Après une rencontre sur le terrain, il a été demandé que les travaux de ce tronçon soient repris. Cette intervention a été faite en octobre dernier.

PLACE :

– Fleurissement : Comme chaque année quand arrivent les beaux jours, loin des gelées printanières, l’équipe du conseil municipal se sentant l’âme de jardinier, investit la place de notre village le temps d’y planter : pétunias, géraniums, euphorbes et bien d’autres plantes encore qui viennent agrémenter les bacs à fleurs de la place et de ses abords (au préalable préparés par les employés communaux).

– Arbres : l’entreprise Laquet est intervenue pendant les vacances de février afin de remplacer 3 arbres autour des jeux de boules côté Mairie (deux avaient dû être abattus car ils devenaient dangereux et le troisième vivotait). En espérant que ces liquidambars prennent vite de l’ampleur afin d’ombrager nos fidèles boulistes du jeudi.

VOIE NOUVELLE :

Ce dossier dont les premières esquisses remontaient à 2003, a enfin vu le jour. Une réunion préparatoire de chantier avait eu lieu le 9 novembre 2017 en Mairie avec les services du Département et les Entreprises retenues. Les travaux permettant la liaison RD 519 et RD 246 au niveau du rond point ouest ont commencé en décembre 2017. Après plusieurs mois de travaux cette nouvelle voie a été mise en service en mai dernier.

FAUCHAGE-ELAGAGE :

Cette année encore, c’est le devis de l’Entreprise Gabillon (le moins disant) qui a été retenu pour effectuer les travaux de fauchage/élagage le long de nos voies communales. Le premier passage a débuté en juin et le deuxième en septembre

Les agents techniques ont procédé à la taille des haies et des arbustes à l’aire de jeux et à ses abords. Drôme Aménagement Habitat avait également été rencontré afin que les haies du lotissement Val D’Or soient également entretenues. Une société est intervenue dernièrement afin de réaliser ces travaux.

Des devis avaient été demandés auprès de plusieurs entreprises pour la taille des arbres de la place et de l’école. Seule la Sté DILM a répondu et par conséquent a été retenue, les travaux ont été effectués pendant les congés de la Toussaint.

DESHERBAGE :

Le désherbage a été réalisé le 21 juin dernier par la société LAQUET uniquement au cimetière conformément au plan de désherbage communal

DERATISATION :

L’Entreprise ZAPPA a été retenue cette année encore pour effectuer cette prestation. A noter qu’un deuxième passage a été effectué sur les sites du stade et de la station d’épuration en cours d’année.

EXTINCTEURS – DEFIBRILLATEURS :

La visite de contrôle des extincteurs a été effectuée le 24 mai dernier par l’entreprise Desautel et deux extincteurs ont été remplacés.

La vérification annuelle des défibrillateurs a été réalisée fin août

ACCESSIBILITE DES BATIMENTS COMMUNAUX :

Les travaux de mise aux normes en électricité ont été commencés en début d’année 2017 à la Mairie et à la salle des associations. Compte tenu du coût, une demande de subvention auprès du Département dans le cadre de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIPL) avait été faite en 2017 pour l’ensemble des travaux (mise aux normes électriques, rampes d’accès, signalétiques…) dans les autres bâtiments communaux (église, salle des associations..). Le transfert de ce dossier dans le cadre de la DETR (Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux) avait sollicité en janvier. Les travaux se sont poursuivis en 2018 et continueront en 2019 sur la bibliothèque, la poste…

SECRETARIAT DE MAIRIE :

-Le secrétariat de Mairie a été réaménagé afin de permettre un meilleur accueil du public.

-La convention de renouvellement des logiciels métiers arrivant à terme, et la nouvelle convention devant être reconduite pour 3 ans. La présentation de ce type de produit par un autre prestataire a été sollicitée. Ce dernier (que nous connaissions déjà par les logiciels cantine garderie) a été reçu et son offre retenue. L’installation a été effectuée fin février, suivie d’une formation des agents administratifs. Gérés par les Inforoutes, ces logiciels sont plus performants, plus souples d’utilisation, l’assistance téléphonique plus réactive pour un prix moindre.

-Le copieur du secrétariat, tout comme celui de l’école ont été remplacés. Les deux contrats jusqu’alors indépendants ont été regroupés ce qui a permis de bénéficier d’une baisse des coûts.

SALLE DES ASSOCIATIONS :

Profitant de la période hivernale les agents techniques ont procédé à la réfection de cette salle. Après la mise aux normes accessibilité, les peintures ont été entièrement refaites dans des tons plus actuels (violine pour la partie haute des murs, gris pour les soubassements, les portes et fenêtres ainsi que les cimaises). Un complément de faïence murale a été posé. Les dalles du plafond ont également été changées et des plaques de leds ont remplacé les anciens blocs d’éclairage.

LOGEMENTS COMMUNAUX :

Le chauffe eau du logement communal situé en dessus de l’agence postale étant défectueux, a été remplacé.

STADE :

-Suite à plusieurs déclanchements anormaux de l’alarme, un contrôle général du système a été réalisé et sa remise en état effectuée.

-Le mitigeur des douches a été remplacé par l’entreprise Monduel. Les agents communaux ont procédé au remplacement du chauffe eau de la buvette.

-L’intervention concernant l’entretien de l’adoucisseur a été faite en septembre.

PANNEAU LUMINEUX D’INFORMATIONS :

L’installation du panneau a été réalisée fin septembre. Après les travaux de raccordement électrique effectués, la finalisation a été faite en mairie le 26 octobre avec la formation à l’utilisation du logiciel par le personnel administratif.

Plus écologique que les panneaux qui fleurissent le long de nos voies communales à l’approche des manifestations et que l’on oublie trop souvent d’enlever une fois l’évènement passé.

Ce panneau sera réservé aux communications de la Mairie, aux manifestations de nos associations communales et aux informations de la Communauté de Communes.

CONTROLE DES BATIMENTS :

Sur quatre devis sollicités auprès de sociétés spécialisées, trois seulement ont été reçus. Les offres répondaient au cahier des charges demandé, à savoir : contrôle électrique des bâtiments communaux, contrôle alarme incendie, contrôle pour les équipements foot, tennis, aire de jeux. Le conseil municipal a décidé à l’unanimité de retenir le devis de la société DEKRA (offre la moins disante).

Cette dernière a effectué les contrôles de sécurité indispensables sur l’ensemble des bâtiments et équipements de la commune en septembre dernier et a terminé le 26 octobre par les cages de foot du stade.

Les comptes rendus viennent de nous parvenir et feront l’objet d’une analyse qui a été présentée lors du conseil de décembre afin de prévoir les éventuels travaux de mise en conformité.

ECOLE :

– Bâtiment

-Qualité de l’air intérieur : La Drôme Laboratoire avait été retenue pour réaliser la campagne de mesures afin de surveiller la qualité de l’air intérieur à l’école et effectuer l’évaluation des moyens d’aération pour vérifier leur bon fonctionnement. La première campagne de mesures a eu lieu en juin 2017 pour la période estivale et la deuxième campagne a été effectuée en février dernier pour la période hivernale. Ces contrôles permettront d’évaluer les moyens d’aération existants : ouvrants, bouches et grilles d’aération…

-Une fuite d’eau sur le départ des planchers chauffants ayant été constatée, la société TTEC est intervenue début mai (après l’arrêt du chauffage) pour en effectuer la réparation.

-Pendant la période estivale, des travaux ont été réalisés par les agents techniques : décapage des sols souples dans trois salles de classe, peinture dans une salle élémentaire et réfection d’un plan de travail dans les sanitaires en maternelle.

-En 2016, la commune avait sollicité une subvention dans le cadre de l’alerte attentat afin de sécuriser une salle de classe. Une notification d’accord de la subvention nous est parvenue fin juillet. L’entreprise BatiPro est donc intervenue pendant les vacances de la Toussaint pour réaliser les travaux de maçonnerie et la pose des fenêtres. Les agents techniques ont quant à eux effectué les travaux d’isolation et de peintures intérieures. La classe a été déplacée, le temps des travaux dans la salle de motricité, au sein de l’établissement scolaire.

– Vie scolaire 

-Une nouvelle convention entre l’Académie, le Collège Denis Brunet et la commune a été approuvée pour mise à disposition de ressources numériques permettant notamment l’acquisition de logiciels. L’achat de complément de matériel a également été effectué tout comme l’installation d’une borne wifi.

-Une matinée de sensibilisation « Prévention Routière » a eu lieu le lundi 23 avril à destination des élèves de CM2 en présence de l’élue référent.

-Lors de la fête de l’école, le 29 Juin dernier, les 19 enfants de CM2 partant en 6ème se sont vu remettre leur récompense de fin d’année scolaire. Pour la deuxième année, le Conseil Municipal a validé l’achat de calculettes.

-Une demande d’achat de livres complémentaire a été validée à l’unanimité par le conseil municipal pour la rentrée de septembre.

-Après avoir rencontré l’association du sou des écoles par rapport aux financements d’activités, il a été décidé que la commune prendrait en charge chaque année le financement de l’activité scolaire « Piscine ». Cette dernière comprend la location du bassin et les heures de maîtres-nageurs (le transport étant assuré par le CCPDA).

-Une demande de financement de transport pour une sortie spectacle à destination des classes de CMI et CM2 dans le cadre des commémorations du Centenaire de l’Armistice de 1918 avait été sollicitée et accordée, ainsi que celle concernant une visite de la caserne du centre d’incendie et de secours de la Valloire pour les classes de maternelle.

– Rentrée de septembre

156 élèves ont fait leur rentrée à l’école de la Rotonde le lundi 3 septembre, répartis en sept classes :

PS-MS : M. Xavier DROGUE : 24 élèves

MS-GS : Mme Amandine ESCOFFIER et Anaïs ARMAND : 24 élèves

GS -CP : Mme Estelle ANNEN : 22 élèves

CP-CE1 : Mme Delphine BURLON  et Samantha JORQUERA: 22 élèves

CE1-CE2 : Mme Laurine BOBICHON : 21 élèves

CE2-CM1 : Mme Solène GAUTHERON : 22 élèves

CM1-CM2 : Mme Manon BOYADJIAN : 21 élèves

Soit 9 enseignants et 3 ATSEM Mmes Karine VILLELA, Evelyne BERTHAUD et Myriam SEMBLAT

PERISCOLAIRE :

Des devis auprès de traiteurs spécialisés en restauration collective pour la fourniture des repas avaient été demandés et seules deux offres ont été reçues. Après délibération le conseil municipal vote à l’unanimité la proposition de Guillaud Traiteur malgré une augmentation de 0,05 € et décide de répercuter l’augmentation du traiteur sur le prix du repas, passant ainsi de 3.60 € à 3.65 €.

La commission aux affaires scolaires et les agents de l’école ont travaillé sur un nouveau règlement périscolaire de la cantine garderie pour l’année scolaire 2018-2019.

Les principales modifications du nouveau règlement sont les suivantes :

– Les « inscriptions exceptionnelles» seront autorisées jusqu’au mardi 11h30 pour le jeudi et le vendredi de la semaine en cours. Cependant, compte tenu du très faible délai, le coût de ces « réservations d’urgence » s’élèvera à 7€ le repas. (Validé lors du conseil municipal du mois de mars).

– Le code de conduite mis en place est modifié comme suit : si un enfant reçoit un point rouge il sera exclu le même jour de la sanction, la semaine suivante. La famille ne sera plus convoquée mais sera informée par un courrier mentionnant le jour d’exclusion. Si un enfant cumule 3 points rouges il sera alors exclu la semaine suivante entière. Au-delà l’enfant pourra être exclu définitivement.

– Pour la garderie du matin, les enfants doivent obligatoirement être accompagnés d’un parent et présentés à l’agent encadrant.

De plus le Règlement Général de la Protection des Données (RGPD) est pris en compte dans la nouvelle fiche famille.

PERSONNEL :

Agence Postale :

– Le contrat de remplacement de Mme Corinne SAUZE a été renouvelé jusqu’à fin novembre 2018 suite au prolongement de l’arrêt maladie de l’agent.

– A compter du mois de décembre, c’est Mme Sandra LHERM qui assurera l’accueil à l’Agence Postale Communale.

Secrétariat :

– Mme Laure GENTIL est en congé maternité depuis fin novembre 2018 et ce jusqu’en avril 2019. Elle sera remplacée à son poste par Mme Corinne SAUZE qui était jusqu’à maintenant à la Poste.

Service technique :

– Le contrat du deuxième agent technique est arrivé à son terme fin septembre 2018. Après échanges avec les élus, il n’a pas souhaité poursuivre sa mission par rapport à un projet professionnel autre et a quitté notre collectivité fin octobre.

Suite à ce départ et au vue de l’accroissement d’activité au service technique, le conseil municipal a décidé d’ouvrir un poste d’adjoint technique 2ème classe à temps complet, soit 35h. La procédure de recrutement a été lancée pour une prise de poste en début d’année 2019.

Cantine :

– La personne effectuant 8h par semaine à la cantine scolaire n’a pas souhaité renouveler son contrat pour cette nouvelle année scolaire. La commune a donc fait appel à ARCHER pour son remplacement.

Formation :

Les agents municipaux ont suivi de nombreuses formations liées aux différentes évolutions légales et règlementaires tout au long de l’année :

– agents administratifs : Nouveaux logiciels, Prélèvement à la source, Urbanisme, Régies municipales, RGPD (Règlement Général de Protection des Données), Marchés Publics, Répertoire Electoral Unique, Prélèvements à la source

– agents techniques : Information auprès du SIRCTOM, Plan désherbage, Prévention des risques musculo-squelettiques, habilitation électrique

– agents cantine : Gestion des groupes d’enfants à la pause Méridienne, réglementation cantine ;

– ATSEM : Prévention des risques musculo-squelettiques

– agent de l’agence postale : évolution et nouveaux services

Médiation obligatoire préalable 

La loi de modernisation de la justice du XXIème siècle du 18 novembre 2016 a prévu, jusqu’en novembre 2020, l’expérimentation d’une procédure de médiation préalable obligatoire dans certains contentieux qui intéressent la fonction publique. Le CDG26 qui a fait acte de candidature et a été retenu par arrêté ministériel du 2 Mars 2018. Cette nouvelle mission, certes facultative pour les employeurs, présente de nombreux avantages (rapidité, coût …) Le conseil municipal a souhaité conventionner avec le CDG 26 afin de s’inscrire dans cette démarche en cas de besoin.

RIFSEEP 

Suite au changement du tableau des emplois et à la réussite du concours de rédacteur d’un agent, le régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel a été modifié.

Prélèvement à la source

Les informations nécessaires pour la mise en place de cette nouvelle obligation au 1er janvier 2019 ont été transmises en octobre. Compte tenu des délais de retour, les paramétrages nécessaires n’ayant pu être finalisés avant par le prestataire, la première simulation est apparue sur les fiches de paye des agents au mois de novembre.

PROJET A DESTINATION DES PLUS JEUNES :

Deux réunions ont été programmées le 3 mars et le 21 avril entre la commission et les jeunes âgés de 10 à 15 ans. Au cours de ces rencontres, la parole a été donnée aux jeunes afin de connaître et recenser leurs attentes. De nombreuses propositions ont été faites : parcours sportif, skate parc, city parc, parcours combattant, tyrolienne, trempoline…. Certaines, dépassant le cadre communal ont été écartées d’entrée, et d’autres ont pu être orientées vers des structures déjà existantes. Lors du deuxième échange, les jeunes ont dû faire un choix sur le projet qui paraissait le plus pertinent et ont validé le projet « city parc ».

La commission continuera de travailler sur ce projet, des devis ont été demandés et des dossiers de demandes de subventions déposés.

PONT SUR ORON :

Le diagnostic transmis par la Sté IOA faisait état d’une dégradation de cet ouvrage, constatant un problème d’assise se traduisant par un affouillement du massif de fondation de l’ouvrage, rive droite. Une visite a eu lieu sur place, fin avril, avec le technicien rivières de la CCPDA et des entreprises afin d’établir des devis. La limitation du tonnage avait été effectuée à 3.5 tonnes.

Compte tenu du coût des travaux de remise en état, une demande de subvention auprès du Conseil Départemental a été déposée et un fond de concours sollicité auprès de la CCPDA.

Par arrêté municipal en date du 27 décembre dernier, le pont est désormais fermé à la circulation.

ILOTS DE PROPRETE :

Ils sont toujours le théâtre de nombre de dépôts en tout genre. Certes nos voisins isérois profitent sans aucun scrupule de ces équipements mais il n’y a pas qu’eux. De nombreux habitants de la commune ne respectent pas non plus les consignes de tri.

D’autres se plaignent mais sans oser signaler les faits.

Et si pour certains rien n’est fait, nous tenons à préciser que :

-tout au long de l’année, des personnes résidants sur notre commune reçoivent des courriers pour tri non effectué ou dépôt sauvage (mais cela personne ne le dit)

– régulièrement nous prenons sur le fait des personnes de la commune ou des communes voisines pour du tri non effectué ou des dépôts « sauvages » (personne ne s’en vante)

– certaines entreprises hors territoire communal ont été averties des dépôts effectués par leurs employés

– certaines personnes habitant à Lapeyrouse, ou pas ont été invitées à venir récupérer « leur colis » en Mairie (là encore personne n’en est fier)

– les agents techniques sont allés rapporter au domicile de certains contrevenants des sacs leur appartenant

– nous sommes en contact avec la communauté de communes du territoire de Beaurepaire qui est venue à plusieurs reprises récupérer des éléments en Mairie afin de pouvoir intervenir auprès de ses contribuables.

– les agents techniques passent plusieurs fois par semaine sur les 4 sites afin d’en assurer l’entretien sans oublier que certains habitants contribuent aussi au maintien de la propreté de ces points.

Un nouveau container a été installé au quartier des Morelles.

Cet été, Mme le Maire a échangé de nombreuses fois avec la gendarmerie pour signaler les actes d’incivilités liés aux îlots. Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les services de la Communauté de Communes du Territoire de Beaurepaire afin de trouver une solution pour améliorer la qualité des sites : informations bulletins municipaux des communes limitrophes, courriers aux contrevenants, facturations lors de dépôts illicites …

Lors de sa dernière séance, le conseil municipal a délibéré à l’unanimité afin de sanctionner les dépôts illicites (dépôts au pied des containers sur les îlots de propreté, sur les espaces publics communaux). Les contrevenants identifiés se verront facturés la somme de 80.00 €uros correspondant au coût de déplacement de l’agent, à l’enlèvement et à l’évacuation en déchetterie, à la remise en état du site.

La propreté de ces sites reflètent de la négligence et du manque de savoir vivre d’une minorité. Si vous constater des contrevenants n’hésitez pas à nous le faire savoir en Mairie, c’est ensemble que nous réussirons à préserver la qualité du tri et la propreté de nos sites.

DEVIATION PROPOSITION DE PERIMETRE D’ETUDE :

Actuellement le tronçon entre l’A48 et l’aéroport de Grenoble-Isère est aménagé en 2×2 voies. L’objectif du département de l’Isère est d’aménager l’ensemble de l’itinéraire de l’aéroport à l’échangeur autoroutier de Chanas d’ici l’horizon 2025. Seule notre commune n’est pas déviée sur l’ensemble de cette section.

Une proposition de périmètre d’étude avait été adressée en Mairie par les services du Département de la Drôme suite à notre rencontre de décembre 2017. Avant d’être validé par le Conseil Départemental, ce document doit préalablement être approuvé par le Conseil Municipal. Or, lors de sa séance du 3avril dernier, le Conseil Municipal n’a pas validé le document tel que présenté, il a décidé de prendre acte de cette étude et d’y annexer une motion d’opposition.

Les éléments de la motion :

Ce document ne tient pas compte des remarques que nous avions faites en ce qui concerne la dangerosité des virages : un sur la commune de Beaurepaire (côté est) et un sur notre territoire plus à l’ouest à l’intersection de la RD519 avec la route des Perdrix qui n’apparaissent pas sur le plan. Concernant les trois tracés présentés, l’un est d’ores et déjà à écarter : celui qui passe par la zone d’activité (voirie trop étroite pour accueillir le trafic, sorties d’entreprises directement sur la voie, rond point non calibré…)

Impact sur l’environnement :

– notre Commune a déjà été (et est toujours) fortement impactée par la construction de la Ligne Grande Vitesse.

– les nuisances liées au trafic ne sont pas résolues ni contenues : elles ne sont que déplacées du centre du village vers le nord de l’agglomération

– certaines maisons seraient détruites, d’autres se situeraient à proximité immédiate de ce nouvel axe : les élus s’interrogent sur les mesures de protection qui seraient prises à cet égard.

– le projet impliquerait une importante dépréciation foncière sur notre territoire.

– Il y aurait nécessité à construire un nouveau pont sur la LGV, ce qui représente un surcoût à ne pas négliger.

– Il se pose également la question du traitement de la continuité des axes nord-sud (rond points, contre-allées….)

Impact sur le commerce :

– Quel avenir pour la station-service du village alors qu’elle vient tout juste de se mettre aux normes au prix d’un investissement conséquent ?

– Quelles conséquences sur les chiffres d’affaire du Bar/Restaurant, de la Boulangerie, du tout nouveau Salon de Coiffure, et ses jeunes chefs d’entreprises ? De plus, même s’il est modeste, un marché hebdomadaire vient d’être créé afin de redonner vie et dynamisme au centre village.

– Alors que la Communauté de Communes Porte DrômArdèche souhaite soutenir, à travers entre autres la prise de compétence sur les Zone d’Activités Economiques, le développement commercial, un tel projet nous semble plus de nature à « vider » notre village, en supprimant un passage régulier de population.

Impact sur l’agriculture :

– Consommation de foncier agricole alors que nous avons souhaité un PLU qui « redonne » 10 hectares à l’agriculture.

– Des exploitations seraient démembrées par ces tracés : quelles compensations foncières, quelle prise en compte des différentes structures, des réseaux d’irrigation ?

– Quelles perspectives pour les agriculteurs avec le gel de leurs projets dans le périmètre d’étude ?

Un projet en décalage avec les objectifs recherchés aujourd’hui et les perspectives de demain :

– Toutes les collectivités se voient contraintes à une réduction des financements suite aux baisses de dotations tandis que d’autres continuent d’investir dans des infrastructures dont l’utilité reste à prouver.

– L’état préconise la réduction des gaz à effet de serre, or ce nouvel axe irait à l’inverse de ce qui est souhaité.

– Nous souhaitons et préconisons que soit étudié la réouverture de la voie de chemin de fer Beaurepaire –St Rambert. Cette solution nous semble beaucoup plus pertinente au vu notamment du nombre de camions que génère la seule Coopérative Agricole Dauphinoise à côté de la Gare de Beaurepaire, en bordure des voies.

– Quelle est la pertinence d’une telle réalisation avec la création des deux nouveaux 1/2 échangeurs de St Rambert d’Albon et de St Barthélémy de Vals dans les prochaines années et le report du trafic que cela va engendrer ?

– Quel intérêt d’un tel projet avec une vitesse limitée dès le mois de juillet à 80Kms/h

Après en avoir délibéré, le conseil municipal a voté et s’est prononcé CONTRE le projet de déviation tel qu’il est présenté par 13 voix, et une abstention.

Par un courrier en date du 12 juin dernier, le Conseil Départemental de la Drôme, informait le Département de l’Isère de la décision du Conseil Municipal de notre commune. Il demandait également que soit organisée une rencontre entre les Vices-présidents en charge des routes des deux départements et notre commune.

Le 16 juillet dernier Mme le Maire s’est rendue au Conseil Départemental à Valence accompagnée de 2 de ses adjoints. Etaient présents les conseillers départementaux : Mme Emmanuelle Anthoine et M  Aimé Chaléon, les Vice-Présidents en charge des routes de l’Isère et de la Drôme et les techniciens en charge du projet,

Ce dernier se découpe en 3 tranches : la première entre Rives et Marcilloles, la deuxième entre Marcilloles et Lapeyrouse Mornay et la troisième entre Lapeyrouse Mornay et Chanas. Les propositions de trajet sont encore à l’étude mais les élus de la commune ont éliminé d’office le trajet passant par la zone d’activité. Mme le Maire et ses deux adjoints ont demandé à ce que soit pris en compte le futur échangeur de St Rambert et son impact sur le trafic local. Cette proposition sera étudiée par les services du Département.

Nous n’avons eu à ce jour aucun nouvel élément sur ce dossier.

RENCONTRE AVEC LES REPRESENTANTS DES DIRECTIONS DEPARTEMENTALES de l’Isère et de la Drôme :

Une rencontre s’est tenue en Mairie avec les services de la DDT de l’Isère et de la Drôme pour reparler de la convention qu’il existe entre les deux départements pour les travaux d’entretien de la RD 519 dans sa partie drômoise. A savoir que les services de la DDT de l’Isère interviennent pour les « petits travaux » et la DDT de la Drôme pour les « gros travaux ». Il a été question de l’état de la voirie dans la partie traverse du village (entre les deux ronds points). Une première reprise de chaussée et de trottoir a été faite par les services de la Drôme au niveau de l’Impasse du Santiana, et d’autres travaux (purges) seront également réalisés. Une réfection totale de la chaussée qui est très dégradée a été demandée auprès des services du Département de la Drôme. Ces derniers devront s’accompagner d’une réfection des bordures des trottoirs, de la remise aux normes de la signalétique. La réalisation d’un plateau traversant aux intersections des RD519 et 121 a également été évoquée. Des devis ont été demandés pour la partie des travaux incombant à la commune et des dossiers de demandes de subventions seront déposés. En prévision de cette rénovation de voirie, plusieurs contacts ont été pris, notamment auprès des structures en charge des « réseaux » (téléphone, eau …) afin d’établir un premier état des lieux des besoins.

PONT SUR DOLON :

Le lit du Dolon est très encombré notamment au niveau du pont de Montgros ( végétation et matériaux) sur la RD519.

Une première rencontre avec le technicien Rivières de la CCPDA  a eu lieu sur le site le 23 octobre dernier. Le 4 décembre c’est en mairie de Lapeyrouse que se sont retrouvés : M. Damien Orand représentant des services de la DDT de la Drôme, M. Philippe Mignot Président et M. Denolly directeur des services du Syndicat Hydraulique Bièvre Liers Valloire, Mme Océane Martin de la CCPDA, M. Patrick Durand maire de Jarcieu accompagné d’un de ses conseillers, Mme le Maire de Lapeyrouse Nicole Durand et ses adjoints.

Tous ont reconnu l’état du lit de cours d’eau et la nécessité d’entreprendre des travaux afin d’une part de préserver l’ouvrage  et d’autre part de prendre en compte le risque de débordement en cas de crue : entretien de la végétation et enlèvement des matériaux.

Mme le Maire a alerté les présents quant à l’inquiétude des riverains. Les maires des deux communes ont rappelé les diverses études déjà effectuées quant au fonctionnement du cours d’eau et les nombreuses réunions qui en ont découlé sans que jamais rien ne soit entrepris.

Le pont enjambant Dolon étant cette fois-ci au cœur de la discussion et compte tenu de son importance au niveau du trafic local, peut être verrons nous ce dossier avancer.

MARCHE AU VILLAGE ET SPECTACLE Vendredi 15 Juin 2018 :

Cette année encore, nous avons eu le plaisir d’accueillir le premier marché de la saison 2018 de la Communauté de Communes. Parmi les exposants, se trouvaient :

– Les tisanes de Fred

– La charcuterie de la Ferme de Grames

– Le safran du Val d’Or

– Les légumes du Jardin des Michel’s

– Les pains et viennoiseries de la Boulanjury

– Les rillettes de pigeons de Mme Mopon

– Le vin de Lionel Brenier

– Les affûtages du Reymouleur

Un plateau repas à déguster sur place ou à emporter, était également proposé aux participants, sans oublier les crêpes toujours très appréciées des gourmets.

Cet évènement que nous accueillons depuis plusieurs étés maintenant, s’est déroulé exceptionnellement au stade. En effet, après le marché, la compagnie Patrice PERICARD nous a proposé une soirée spéciale « Johnny Halliday » Pendant plus de deux heures, musiciens et chanteurs ont régalé le public avec les succès de l’artiste disparu pour le plus grand plaisir de ces fans.

Cet événement a fait partie de la programmation « Les Vendredis de l’été » et a complété la saison Culturelle en Porte de DrômArdèche avec les spectacles de rue dont celui que nous avons accueilli en juillet au stade, les cinémas de plein air…